Les beaujolais de l’été, notre sélection

Paysage du Beaujolais

En ce jour de l’été, nous vous proposons une sélection de beaujolais et de beaujolais villages blancs, rouges et rosés à partir de 5 euros la bouteille, question de « déconfiner votre été » dans le plaisir ! Pour Bourgogne Life, Guillaume Baroin a dégusté, à l’aveugle, pas moins de 309 cuvées, dans les locaux de l’interprofession, du 8 au 11 juin. Il nous livre son verdict, classé par ordre alphabétique, et en espérant que la lecture vous donne envie d’appeler les producteurs (sauf indication contraire, le prix indiqué est celui de la bouteille départ cave).

À lire aussi : notre série de portraits de vigneron(ne)s du Beaujolais, les coups de cœur de notre dégustation.

 

Les blancs de la tonnelle

Un dizième du beaujolais est planté en chardonnay, le cépage des bourgognes blancs. Seulement 2 % sont valorisés dans des bouteilles qui vous envoûtent de leurs parfums floraux et de leur saveur fruitée. Ces beaujolais (pas si) simples ou ces beaujolais villages vont vous mettre la tête sous et dans les étoiles.

Notre sélection de beaujolais blancs à partir de 5,20 €

Millésime 2019

Domaine Bertrand. Sa robe couleur pollen dégage un nez de sève de tilleul. C’est un jus courtois ou la pomme verte tient sa fine acidité jusque dans une fin de bouche fraîche. Parfait pour contempler la voie lactée. 10 €. www.domainebertrand.fr – 03 69 55 35 91

Domaine Boulon. Le jaune d’un cœur de fleur recèle en son centre un parfum sensuel de rose blanche avec une touche de vanille. Juteux à souhait, il marque son terroir de Corcelles avec noblesse. 6 €. www.domaine-j.boulon@wanadoo.fr – 04 74 66 47 94

Château de la Valette « Edelweiss ». De belles notes florales de roses et de pivoine laissent apparaître un jus épais et texturé. Cette vigne de huit ans offre déjà un esprit de terroir jusque dans sa finale saline. 9 €. www.domaine-chateau-valette.com – 04 74 66 81 96

Domaine Pascal Chatelus. Or blond et note de fleur de tilleul pour ce chardonnay né dans les Pierres dorées. Avec son jus large et gourmand de nectarine blanche, vous croquerez l’été comme un fruit ! 7,50 €. pascal.chatelus@wanadoo.fr – 06 07 29 75 98

Domaine des Pampres d’or. Ce producteur du sud Beaujolais met la lumière sur ses chardonnays. La cuvée prestige (9,50 €) livre un jus argenté au pimpant parfum de chèvrefeuille. Son fruit est enrobé de grâce. Parfaitement équilibrée, elle laisse la bouche nette. Sur un taboulé à la menthe. La cuvée issue de la parcelle des Guérins (7,50 €) avoue des fragrances envoûtantes et délicates de jasmin et de lys. Sa saveur élancée de pomme granny smith vous invite à finir l’été sous la tonnelle. www.vignobles-perras.fr – 06 07 46 13 61

Domaine Dominique Piron. Son voile jaune offre une touche de vanille des îles tandis que sa bouche au fruit franc de pomme golden livre une finale nette et gourmande. 10 €. www.domaines-piron.fr – 04 74 69 10 20.

 

Millésime 2018

Domaine du Père Benoit. Derrière une parure dorée apparaît un parfum volage de sauge. Gras et équilibrée, ce vin offre une couverture fine à la terminaison saline. Atypiquement délicieux. 9,30 €. www.domaine-pere-benoit.fr – 06 07 78 39 90

Domaine Pierre-Marie Chermette. Sous une robe très pâle, l’amandier en fleurs vous parle au creux du nez… Riche et voluptueuse, sa matière impose une différence que chaque amateur se doit de connaître. 9,60 €. www.chermette.fr – 04 74 71 79 42

André Collonge et Fils « XIV Arts ». Que voila un joli nez de chèvrefeuille en fleurs sous une lumière verdoyante ! Sa belle tension énergique à la saveur claire de poire d’été vient du terroir d’exception du Châtelard à Lancié. 9,50 €. www.domaine-andre-collonge-et-fils.com – 04 74 04 11 73

Didier Desvignes. Derrière un liquide translucide se distinguent de fines senteurs de muguet portées en bouche par une saveur large et pénétrante. Un vin de terroir sans artifice. 10 €. www.domaine.didier.desvignes.com – 04 74 69 92 20

Domaine Olivier Pézenneau « Cuvée des Pierres dorées ». Pourvu d’un jus clair, il dégage des senteurs nobles de santal et de vétiver. Son fruit est gras et solidaire d’un boisé harmonieux. Un vin plein de gourmandise à la finale fraîche. 10 €. www.olivier-pezenneau.com – 06 14 19 02 65

Château Thivin. Son parfum intense d’amandier en fleur au nez voyageur de tilleul nervuré passe dans les papilles. L’ambition est là. Bien que son élevage prenne le dessus par son caractère boisé, il offre une trace bourguignonne proche du cépage. Si vous êtes patient, le temps vous rendra le terroir. 15,10 €. www.chateau-thivin.com – 04 74 03 47 53

Domaine Cédric Vincent. Porté par de nobles saveurs boisées de viennoiseries et d’amande grillée, il vous happe le nez ! Sa saveur à la fois grasse et fraîche propose une matière au niveau d’un cru de Bourgogne. À servir à l’aveugle… 9 €. www.cedricvincent.com – 06 75 04 77 42

 

Notre sélection de beaujolais villages blancs à partir de 7,20 €

Millésime 2019

Domaine Chevalier-Métrat « Garanche ». Paré d’un jus bond aux senteurs de chèvrefeuille, sa matière florale offre un équilibre racé d’une belle persistance. Un ensemble goûteux pour passer de la table basse à la table des hôtes. 8 €. domainechevaliermetrat@wanadoo.fr – 06 07 99 23 50

Domaine Grand Pré. Parfumé de belles notes de fleurs de lys et de pollen, il croque un fruit de nectarine jaune ourlé d’un gaz qui le rend tonique. Un vin chic pour une soirée détendue. 15 €. www.domainegrandpre.com – 04 74 69 82 19

Domaine Bernard Jomain « Les Trèfles ». Sa parure or clair et tranclucide affiche un beau nez de primevère et de tilleul. Son fruit livre la gourmandise vineuse des vins qui possèdent un fond pour vieillir. Un bon rapport prix-plaisir ! 7,20 €. www.domainebernardjomain.com – 06 80 30 96 68

 

Millésime 2018

Domaine du Granit. Doré doux aux reflets vert tendre qu’accompagnent de splendides arômes floraux. Gras en attaque, ce chardonnay de 30 ans trouve son équilibre dans un fruit à la pulpe blanche. Un petit prix qui claque les papilles ! 8 €. www.domaine-du-granit.com – 06 80 59 35 46

Domaine du Barvy. Sous un doré vif et clinquant, ses purs arômes de fleurs blanches croquent un sol froid à la faible rafraîchissante. Idéal sur une terrine de poisson. 7,90 €. www.domainedubarvy.com – 06 08 23 01 42

Domaine Bourdon. Ourlé de parfums nobles (chèvrefeuille et tilleul), il met en valeur un message gourmand au fruit franc de poire d’été. Une bouteille régal à prix doux ! 8,50 €. www.domaine-bourdon.com – 03 85 35 81 44

Cave de Clochemerle. Enveloppé dans des arômes sucrés de pâtisseries et de viennoiseries, il annonce un gras fondu sur l’abricot mûr. Un vin de plaisir immédiat à servir au verre pour découvrir l’appellation à petit prix. 7,50 €. www.cavedeclochemerle.fr – 04 74 03 26 58

Domaine Janin « Argiles ». La robe affiche un jaune cinglant tandis que le nez distille la respiration d’une fleur de cerisiers. Porté par un jus large, il met en lumière la fraîcheur de son élevage. Un beaujolais racé de noble extraction. 12 €. www.domaine-paul-janin.fr – 03 85 35 52 80

Domaine des Nugues. La classe ! Du début à la fin de bouche, on reconnaît l’empreinte calcaire du sol magique de Lancié et la patte du vigneron. Une vision sans concession du chardonnay qui mettra tout le monde d’accord. 12 €. www.domainedesnugues.com – 04 74 04 14 00

Domaine Pascalis de la Chaup « Le Jonchay ». Superbe robe de chardonnay enfantin aux fragrances de lys et de jasmin. La finesse du nez annonce celle d’une matière tout en délicatesse et en fraîcheur. Un délice ! 20 €. www.pascalisdelachaup@free.fr – 06 14 05 36 98

 

Les rosés de la piscine

Le rosé, c’est le vin qui, par essence, est associé dans l’imaginaire collectif à l’été et à ses plaisirs. Le gamay lui offre un terrain de jeu où les nuances de couleurs vont du rose pâle à l’orangé et les parfums d’agrumes et de fleurs sont renforcés par une pétillance désoiffante. Faites un gros plouf en Beaujolais et resortez de la piscine le sourire aux lèvres…

Notre sélection de beaujolais rosés à partir de 5 €

Millésime 2019

Domaine de Champ Fleury « Rosé des Pierres dorées ». Sa robe dorée comme un chardonnay surprend, tout comme son parfum délicat de fleurs blanches. Un début de bouche charnu libère une saveur gourmande de pêche jaune. Une cuvée pour trinquer à l’amitié. 5,70 €. contact@domaine-de-champ-fleury.com – 06 13 94 68 89

Vignerons des Pierres dorées. Coup double pour cette cave coopérative du sud Beaujolais. « Terra Iconia » (5 €) affiche une apparence cuivrée qui vous fait de l’œil. Son parfum vous emballera par sa fraîcheur naturelle. Sa saveur énergique met en avant les agrumes. Testez-le sur une chiffonnade de jambon cru. La cuvée « Carré Rose » (7 €) aux accents colorés méditerranéens évoque un rosé de Provence. Son parfum fringuant de lys livre une saveur longiligne qui termine sur une saveur iodée salivante. Un rosé osé à découvrir au bord de l’eau. www.vignerons-pierres-dorees.com – 04 74 71 62 81

Domaine Dominique Piron. Cette lumineuse pâleur se voit embaumée du parfum d’un pomelos rose. Son jus rond et fruité est porté par une fine acidité qui vous aidera à noyer quelques poissons en brochettes. 7,50 €. www.domaines-piron.fr – 04 74 69 10 20

Domaine de la Roche Saint-Martin « Clair de rosé ». Ce rosé cuivré au parfum discret de nectarine livre une saveur franche et bien équilibrée qui laissera votre bouche heureuse de cette rencontre. 5 €. jjbereziat@wanadoo.fr – 06 80 62 59 11

Domaine Sève. Derrière sa robe de Barbie, ce vin libère des senteurs fraîches de chlorophylle. Son jus croque la mandarine jusque dans sa fin de bouche tonique. À marier avec une terrine de poisson. 5 €. laurent.seve69@orange.fr – 06 89 86 34 91

Domaine des Terres dorées « Rosé d’Folie ». Sous un rose orangé lumineux apparaissent de fines notes de chèvrefeuille. Le jus rond tourne autour d’un noyau d’abricot. S’il se boit tout seul, il est fortement conseillé de le partager ! 9 €. contact@terresdorees.fr – 04 78 47 93 38

 

Notre sélection de beaujolais villages rosés à partir de 5,50 €

Millésime 2019

Jonathan Buisson « L’amuse-bouche ». Paré d’un vieil or, le vin s’enveloppe de fines notes florales (lys, chèvrefeuille). Son attaque pleine file vers une saveur épanouie prolongée par une belle rétro saline. Le coucher de soleil rose sur le mont Brouilly ! 8,50 €. www.domainelesrochesbleues.com – 06 17 38 11 71

Château de Varennes. Ce rose tendre est transparent comme un voile… La pivoine y laisse son parfum. Au palais sa matière acidulée le rend pimpant. Voici le rosé du bord de piscine… 6 €. www.chateaudevarennes.eu – 04 74 04 31 67

Domaine Franck Chavy. Cuivre tendre aux parfums capiteux de pot-pourri. Son entrée fraîche vous fait saliver jusqu’à la dernière goutte. Pour amateurs de rosé à l’esprit de blanc. 7 €. franck.vinchavy@orange.fr – 06 07 16 18 85

Domaine du Clos du fief « Fleur de gamay ». Sous un liquide « peau d’abricot » s’éveillent des fragrances fines de fleurs d’eau. Sa saveur large en attaque se tend avec un croquant acidulé très vivant. À partager d’urgence ! 6,10 €. www.micheltete.com – 04 74 04 41 62

Domaine de Colette « Gamay Therapy ». Sa robe rose glisse sous une senteur fraîche de rose juste cueillie. Sa texture vineuse libère un fruit éclatant de fraîcheur cristalline. Un rosé d’amoureux pour soigner la maladie d’amour. 7,30 €. www.domainedecolette.com – 04 74 69 25 73

Didier Desvignes « Esprit de rosé ». Son jus pâle évoque un rosé des sables avec une touche florale nette. Son jus livre une fraîcheur désaltérante qui calmera la chaleur du barbecue… 8,50 €. www.domaine.didier.desvignes.com – 04 74 69 92 20

Domaine de la Grume « Grain de rosée ». Sa parure orange clair semble piquer son parfum de zestes d’orange. Son jus désaltérant est porté par une saveur équilibrée, presque aérienne. Le vin de la fin de soirée ! 6,50 €. www.nicolas-boudeau.com – 04 74 03 13 85

Domaine Longère. Son bronze clair présente un nez délicat de rose en bouton. Son jus au fruit rond et juteux de nectarine file vers une finale de poivre blanc. C’est le rosé des barbecues qui chantent ! 7,50 €. www.domaine-longere.com

Domaine des Terres vivantes. Une pêche gorgée de soleil semble être tombée dans ce verre, lui offrant sa couleur ambrée et son parfum envoûtant. Sa matière est juteuse, explosive ! Le raisin à changé de peau. On parie que vous allez prendre un autre verre. 7 €. marie-ludovic.gros@wanadoo.fr – 04 74 60 52 13

Château Thivin. Cette jolie robe rose pâle aux senteurs volages d’iris et de nénuphars laisse sur la langue une saveur acidulée de cerise griotte. Laissez votre bouche saliver de plaisir. 7,90 €. www.chateau-thivin.com – 04 74 03 47 53

 

Millésime 2018

Domaine François et Michèle Descombes. Cette cuvée évoque la robe foncée d’un bandol rosé. Parfumé par la jolie fraise gariguette, il offre une fine vinosité autour de la saveur d’une nectarine jaune. Un vin à son sommet pour un apéritif réussi. 5,50 €. descombesfrancois@orange.fr – 06 67 75 39 55

 

Les rouges du barbecue

De la cerise qui symbolise l’été, le gamay à pris tantôt la peau, tantôt la chair. Du noir violin au rouge vif en passant par le carmin, il revêt la lumière flamboyante du soleil au coucher. Son fruit souvent juteux, parfois puissant comme un cru, côtoie un tanin digeste. Riche de saveurs mais pas d’alcool, c’est le compagnon des barbecues et des pique-nique œufs durs-poulet froid. Il vous fera croquer l’été comme la vie : à pleine dents !

Notre sélection de beaujolais rouges à partir de 5 €

Millésime 2019

Domaine Chasselay « Beaujolais is not dead ». Le rouge vif tire le regard vers un nez tout en finesse. Son jus pimpant cause à vos papilles de l’andouillette qui va bientôt l’accompagner au bal des grillades aux herbes. 10 €. www.domaine-chasselay.com – 06 83 88 55 45

Domaine Pascal Chatelus. Un jus couleur pinot va chercher des accents fauves. Son grain de réglisse est brut mais possède les armes pur vieillir. Un beaujolais à boire dans deux ans sur un pot au feu. 6,50 €. pascal.chatelus@wanadoo.fr – 06 07 29 75 98

Emmanuel Fellot « Gamay petits grains ». Ourlé de violet, ce gamay peu productif se parfume d’une note sauvage d’œillet d’Inde. Son fruité délicat est harmonieux. Une cuvée plaisir à partager sur des ribs de porc. 10 €. www.beaujolais-fellot.com – 06 77 81 68 87 

Domaine de la Grosse Pierre. Cela débute avec une robe de pinot frais aux senteurs d’âtre de cheminée et de sarments brûlés. Et ça se termine par une saveur équilibrée et digeste qui restitue l’esprit de gourmandise du gamay. 9 €. www.domainedelagrossepierre.fr – 06 73 37 70 06

Domaine du Grand Pré.Parure rouge pinot qui libère un parfum profond de racine, de bois de rose. Sa bouche ample se pose sur un muscle tanique enveloppé à la finale salivante. Un esprit nature en levure indigène, un style à travers le terroir ! 10 €. www.domainegrandpre.com – 04 74 69 82 19

David Large « Gamayhameha ». Une fragrance racinaire de patchouli explose sous un carmin profond. Il attaque ferme et épicé du début à la fin et conclut par une grande persistance. Un vin d’auteur qui ne finira pas dans une bibliothèque. 13 €. www.davidlarge.fr – 06 59 57 13 92

Jean Loron « Beau Beaujolais ». Pot pourri et rose ancienne dansent dans un nez accrocheur sous un costume de nuit. Sa texture extrêmement fruitée relâche une matière savoureuse à la finale salivante qui peut « allumer » le barbecue ! 7 €. www.loron.fr – 03 85 36 81 20

Domaine des Pampres d’or « Les Guerins ». Sous sa robe violine de gamay moderne apparaissent de belles notes de bois fumé et de santal. Son jus croque le fruit d’une cerise rouge. Sa digestibilité en fait le compagnon idéal du pique-nique. 6 €. www.vignobles-perras.fr – 06 07 46 13 61

Vignerons des Pierres dotées « La Rose Pourpre ». Parée d’un violin brut, cette cuvée exhale le lys et le lilas mauve. Son grain gourmand au tanin équilibré offre l’esprit des Pierres dorées dans une bouteille qui peut aussi s’encaver. 7 €. www.vignerons-pierres-dorees.com – 04 74 71 62 81

Domaines des Terres dorées « Le Ronsay ». Le relief aromatique de sarment froid du nez engage une conversation qui se poursuit dans une matière pleine de vie à la jolie finale acidulée de griotte. L’esprit des Pierres dorées est là, offert par l’une des grandes signatures du Beaujolais ! 7,50 €. contact@terresdorees.fr – 04 78 47 93 38

 

Millésime 2018

Château de Buffavent « Vieille Vigne ». Son jus au violin pur et intense est surplombé d’une fragrance de patchouli. Sa texture épaisse fait place à une saveur élégante au final en queue d’épices. Prêt pour la côte de boeuf ! 8,50 €. www.buffavent.com – 07 07 23 67 93

Famille Chasselay « La Platière ». Sa robe pure de violet libère un parfum de bois de santal et de réglisse venu du fût. Sa trame sapide tourne autour d’un noyau de cerise noire au finale de poivre noir. Ce vin à l’ambition de conquérir votre cave et il y arrivera ! 11 €. www.domaine-chasselay.com – 06 83 88 55 45

Domaine Pierre-Marie Chermette « Cœur de Vendanges ». Violin brut au nez oscillant entre marc frais de raisin et rose fanée. Son attaque tout en chair livre une saveur pleine et sucrée de cerise Marmotte. Déjà gourmand, il sera au zénith dans deux ans. 10,10 €. www.chermette.fr – 04 74 71 79 42

Domaine des Pampres d’or « Prestige ». Le pourpre interne libère un torrent floral de roses anciennes et de lilas. Sa chair vineuse épaisse livre une dimension minérale de cru. Une bouteille à servir à l’aveugle afin de surprendre vos convives sur une viande marinée. 8 €. www.vignobles-perras.fr – 06 07 46 13 61

Domaine Romy « Vieilles Vignes ». Pur jus violin aux senteurs fines de rose en bouton qu’accompagne une réduction grillée. Sa bouche se montre aussi délicate, disposant des tanins fins, presque aériens. Une véritable chair à canons. 9 €. contact@domaineromy.fr – 06 68 09 36 50

 

Notre sélection de beaujolais villages rouges à partir de 5,80 €

Millésime 2019

Domaine de la Bèche. Le violin est aussi intense que son nez explosif de patchouli et de bois de rose. Sa texture est gorgée d’un jus de cerise noire tactile à la terminaison ferme. La saison des barbecues est lancée ! www.domainedelabeche.com – 04 74 69 15 89

Nestor Bélicard. Derrière un rouge « pinotant », on respire un parfum de violette avec une touche de fumé venu du boisé. Ce vin vinifié sans soufre offre une vibration qui vous donnera envie de vous resservir sans attendre. 10,45 €. www.domainenestor.fr – 06 32 03 91 67

Cave de Clochemerle « Cuvée Piéchut ». La rose fanée embaume le calice de sa désuétude. La fraîcheur de ses tanins met vos papilles en éveil avant qu’un long retour salin ne vous fasse saliver. Avec cette bouteille, vous avez un terroir digne d’un cru pour un prix doux. 7 €. www.cavedeclochemerle.fr – 04 74 03 26 58

Cave de Juliénas-Chaintré « Velours de coteaux ». Sa belle robe carmin dégage un parfum fin de fleurs roses qui évoque un fleurie. Le fruit est franc, son tanin digeste offre un peu de rondeur dans sa chair. 5,80 €. www.julienaschaintre.fr – 04 74 04 41 66

Château de Champ Renard « Le vin de ma Mémé ». La robe violette libère un parfum de vieille maison. Le fruit est gras et juteux. C’est agréable de croquer dans un raisin frais. Sa tendance « nature » joue la carte du plaisir immédiat. 12,50 €. www.chateaudechamprenard.com – 06 14 13 51 77

Château de l’Éclair « Courtieux ». C’est couronné de roses anciennes que se présente ce village aux accents de cru. Sa robe profonde cache une saveur à la fois ferme et minérale tout droit sortie des vieux gneiss du Beaujolais. Un vin identitaire. 9 €. www.chateaudeleclair.com – 04 74 02 22 40

Domaine de Colette « Coteaux de Colette ». La robe est d’un violin brut. Impeccable. Le nez s’enflamme pour une note de racine de tubéreuse. Son entrée en matière fraîche distille une superbe minéralité. Un vin soigné et signé. 9,10 €. www.domainedecolette.com – 04 74 69 25 73

Domaine des Marrans. Son rubis foncé brille d’un parfum de clafoutis tiède. Sa bouche propose un saveur fruitée de cerise tout en chair. Un vin qui charmera toutes les papilles. 10 €. www.domainedesmarrans.com – 04 74 04 13 21

Manoir du Carra. Les arômes se bousculent dans le verre : pivoine, vieille rose, tubéreuse… Tout en chair nacrée, sa bouche prolonge avec salinité un ensemble qui vieillira avec grâce. 8,50 €. www.manoir-du-carra.com – 06 18 48 64 27

Domaine Striffling « Gamay de Guigui ». Un jus au violin doux vous donne l’impression de vous promener dans un jardin de roses. Son jus nappe la langue de son tanin gras et sensuel d’une finale mentholée. Un vin idéal pour découvrir l’appellation à l’aveugle. 7,90 €. www.domainestriffling.fr – 06 86 92 14 87

 

Notre sélection de beaujolais villages rouges à partir de 5,95 €

Millésime 2018

Domaine Bertrand « Super Canon ». Vêtu d’un habit de pourpre, son nez fringuant plonge dans les roses anciennes. Son jus équilibré vinifié sans sulfites est porté par une saveur gourmande. Un vin comme son prix : « canon » ! 9 €. www.domainebertrand.fr – 06 95 53 55 91

Domaine de Boischampt « Jullié ». Le violin franc laisse apparaître des notes d’herbes aromatiques signant un boisé ambitieux. Le jus est tendre car son tanin gras est sucré. Venu des pierres bleues de Jullié, c’est un « vieux moderne » qui se bonifiera en cave. 5,95 €. t.baudin@domainedeboischampt.fr

Domaine Chardigny. Née à la limite de la Bourgogne, cette cuvée dévoile un parfum de musc. Sa texture digeste mais au tanin épaulé par une touche noble d’épices vertes vous suggère d’attendre. 10 €. www.domaine-chardigny.com – 06 26 37 81 24

Château de Champ Renard « Cuvée 1787 ». Un carmin fin de grande intensité libère des fragrances dignes d’un parfumeur : violette, lys, iris… Gourmand en diable sa suavité libère une finesse de jus qui plaira jeune comme âgée. 11,40 €. www.chateaudechamprenard.com – 06 14 13 51 77

Château du Châtelard « Vieilles Vignes ». Noir profond aux senteurs capiteuses de raisin fraîchement pressé et de rose. Son abord musclé cache un vin au fond imposant. À servir sur une viande marinée. 8,50 €. www.chateauduchatelard.com – 04 74 04 12 29

Château de la Terrière. Un parfum sucré de confiture de fraise s’envole du verre sous un jus violet. Cette fraise liquide est un juteux cadeau pour les papilles. Vous vous en servirez à l’envi. 10 €. www.chateaudelaterriere.fr – 04 74 66 77 87

Château de Vaux « La réserve de Jacques ». Il fait nuit dans le verre ! Le bâton de réglisse et la violette s’y chamaillent follement. Le jus porté par une ossature de bélier rentre dans vos papilles pour mieux faire exploser la pureté saline de son sol. Un très très grand vin, un gamay intégral ! 9,50 €. devermontyannick@orange.fr – 06 08 83 33 71

Domaine du Clos du fief. Robe gamay au nez de clafoutis juste sorti du four. Au palais, son tanin sucré emballe les papilles pour livrer un vin juteux à souhait. Une signature gourmande. 6,90 €. www.micheltete.com – 04 74 04 41 62

Collin-Bourrisset « sans soufre ajouté ». Son nez complexe allie la mine de crayon au pollen de fleurs. Une cuvée « nature » d’une grande digestibilité… comme une soirée qui commence au coin du feu de bois. 8 €. www.collinbourisset.com – 03 85 36 81 27

Domaine des Crais « Gargantua ». Sous un jus mauve s’exprime une senteur de terre crayeuse. Son entrée en bouche massive libère une épaisseur mature. Un vin profond qui devra attendre son heure en cave. 13 €. www.domainedescrais.fr – 06 03 00 95 17

Domaine de Croifolie « Météorite 1798 ». Une robe gamay recèle un parfum musclé sur l’alcool et les épices noires. Un fruit au tanin clair pour une cuvée que le temps révèlera. 10,60 €. www.domaine-croifolie.com – 07 74 21 62 29

Domaine de Foretal. Dans un grand vent de fleurs mauves (lilas, pivoine) apparaît une saveur aux tanins suaves presque sucrés. C’est une bouteille qui vous fera aimer le gamay. 7,50 €. www.domaine-de-foretal.com – 06 86 85 71 23

Domaine de la Garenne. Paré d’un violin brut aux senteurs racées de bois de rose et de santal, c’est un vin plein et vineux. Il reste fin jusque dans sa finale salivante. Les côtes de porc n’ont qu’à bien se tenir ! 7,50 €. www.domaine-goguet.com – 04 74 03 48 32

Domaine Joncy. Coup double pur ce duo vineux ! Vêtue d’une robe intense, la « cuvée 400 » (14 €) se drape dans la pivoine et le lilas mauve. Son fruit sucré de fraise livre un jus à la sensualité gourmande. Une vinification soignée pour un vin digne d’un cru. La cuvée « Quartz » (10 €) affiche une belle robe de gamay au nez musclé de patchouli. Sa trame fraîche offre un tanin clair digeste mais encore jeune. Un domaine à suivre… www.domaine-joncy.com – 04 74 04 33 29

Domaine Longère « Le vin des Roches ». Sous une couleur de jus de pruneau, la garrigue chante le sud et ses épices. Une saveur fraîche et salivante ressort de son tunnel de tanins. Un vin parfait sur une côte de bœuf maturée. 10 €. www.domaine-longere.com

Maison Jean Loron. Cette maison est la référence des négociants du Beaujolais. Que ce soit avec la cuvée sans sulfites « Rift 69 » (8 €) avec ses senteurs de boutons floraux : son jus tendre montre des tanins soyeux parfaitement équilibrés avec le fruit rouge de la cerise. Sous l’étiquette « Château de la Pierre » (7 €), on part dans le classique : noir bleuté épais comme la couleur de la myrtille qui habite le verre. Le fruit est gourmand, gorgé de vie. Même si vous n’aimez pas (encore) le gamay, vous allez l’adorer ! www.loron.fr – 03 85 36 81 20

Domaine des Terres vivantes « Rochegrain ». Sous une robe couleur de syrah, ce « villages » dégage des senteurs complexes de boisé et de fleurs. Sa délicatesse évoque les tanins fins d’un grand pinot bourguignon au délicieux potentiel. 9 €. marie-ludovic.gros@wanadoo.fr – 04 74 60 52 13

Domaine des Vignes du paradis. Si sa robe foncée évoque la syrah, son nez rappelle la pierre bleue délitée de la roche du Py. Son jus sucré au tanin fin met en valeur une vision égrappée du gamay qui emballera tous les palais. Allez, on éteint le feu… de la soif ! 8 €. www.saint-amour-en-paradis.com – 03 85 36 52 97

 

Les Terrasses de Lantignié : le onzième cru ?

En bordure du cru Régnié, le village de Lantignié est depuis longtemps réputé pour la qualité de ses sols de pierres bleues et de granits plus ou moins altérés dans lesquels le cépage gamay puise puissance et finesse. Sur environ 300 hectares, une dizaine de viticulteurs ont remplacé « beaujolais villages » par « beaujolais-lantignié », mettant en valeur les différents terroirs de cette appellation.

Frédéric Berne, avec sa passion pour la culture biologique, est l’un des moteurs 4×4 de ce groupe. Sa cuvée « Pierre bleues » 2018 (11,50 €) s’attache les services flatteurs du patchouli. Sa texture suave en attaque libère une densité minérale qui le fait traîner en longueur. Un vin de garde en devenir. Dans « Les Vergers » 2018 (15 €), passé le premier nez sur le boisé ferme de son élevage, la rose apparaît seule en scène. La vinosité de sa matière présage d’un potentiel de vieillissement rare à ce niveau d’appellation. Avec « B-Lantignié » 2018 (10 €), le prometteur Alexandre Burgaud livre une importante cuvée de 20 000 bouteilles. Le violin brut y capture le lilas en fleur. Son jus tresse la cerise autour d’un tanin gras taillé pour la cave. Jean-Paul Dubost fait, lui, figure de « papa » dans ce projet. Avec ses différentes cuvées incluant un blanc, il met son village natal en avant depuis les années 1990. Comme avec « Les Charmieux » 2018 (9,50 €) au noir aussi intense que ses senteurs de bois neuf. Son grain de tanin, bien que lisse, possède un fond énergique. Un terroir à (re)découvrir après deux années de cave. Dominique Jambon met de la haute valeur environnementale dans son beaujolais-lantignié 2019 (5,60 €) : un parfum délicat de vieille rose qu’accompagne une minéralité saline propre au sol granito-argileux. Dominique Piron et Julien Révillon ont choisi la valorisation de ce terroir au niveau de leurs crus. « Fructus Agapé » (12 €) respire la soupe de fraises au sucre tandis que son jus rond fait le tour de la bouche. Sa finale fougueuse montre son potentiel de garde. Arrivé en 2014, Cédric Lecareux, au Domaine des Capréoles, a immédiatement adhéré au projet, avec une vision biologique comme pour ses autres vins. Dans « Alio Pacto » 2018 (25 €), c’est toute l’ambition d’un futur cru qui apparaît : la puissance du vétiver et du bois de santal se dégage du jus au bleu intense élevé durant 18 mois en fûts. Son fruit sucré tapisse l’entrée du palais avant que sa finale ne souffle les épices. Un vin de terroir au début de son histoire. À l’image des terrasses de Lantignié.

G.B.